L’Egypte va à nouveau se présenter sur le marché financier international durant le premier semestre 2016. L’annonce est du ministre égyptien des Finances, cité par Reuters, qui s’exprimait à l’occasion de la conférence organisée par le groupe financier britannique Euromoney au Caire.

L’Egypte avait eu recours avec succès au marché des eurobonds à la fin juin dernier, après cinq d’absence. Sur 1,5 milliards de dollars sur 10 ans au taux de 6% recherchés, le pays avait obtenu une souscription de 4,5 milliards dollars.

Un succès qui devrait à nouveau se répéter. En effet, avec l’extension du canal de Suez et la découverte d’un gisement gaz naturel « de classe mondiale » au large de ses côtes fin août par l’italien ENI, l’économie égyptienne dispose de nouveaux arguments pour susciter la confiance des marchés, en dépit des difficultés de son industrie touristique et des menaces terroristes sporadiques.

Selon la Banque africaine de développement, le pays devrait connaître une croissance de 3,8% pour l’année budgétaire en cours, puis 4,3% l’année suivante.

Share Button