Dans le cadre de son plan de restructuration, la compagnie aérienne South African Airways (SAA), finalise des négociations pour l’annulation d’une commande de dix A320. Selon Wolf Meyer, le directeur financier, l’accord vise à réaliser des économies pour un retour aux bénéfices d’ici deux ans, selon les prévisions du transporteur.

Le contrat avec l’avionneur européen Airbus, datant de 2008, porte sur une vingtaine d’appareils dont une dizaine a déjà été livrée. « Nous avons juste besoin d’obtenir l’approbation finale du conseil d’administration » a-t-il déclaré à la presse sud-africaine, indiquant que le feu vert sera obtenu dans « les tous prochains jours ».

La SAA, qui a évité la faillite grâce au soutien du gouvernement sud-africain, est engagée dans un processus de réduction de ses coûts. Depuis 2013 la compagnie a réalisé 2,2 milliards de rands (environ 164 millions de dollars) d’économies notamment grâce à des réductions d’effectifs et à l’abandon de lignes jugées non rentables. En particulier, les lignes vers Pékin et Mumbaï ont été supprimées et l’escale de Dakar en direction de New York-JFK a été remplacée par Accra.