Evoqué depuis la longue crise sociale de 2014, le géant minier Anglo American Platinum (Amplats) a confirmé, dans une brève note, avoir entamé des pourparlers avec Sibanye Gold, l’un des plus importants producteurs d’or sud-africain. Cette démarche, concerne la vente de ses « opérations de Rustenburg » au nord du pays, représentant une part de ses gisements de platine. Non sans préciser que la démarche « peut ou non conduire à une transaction ». 

L’annonce intervient alors que le secteur est en crise. La multinationale, a enregistré une baisse de 58% de son bénéfice en 2014, suite à la longue grève de cinq mois des mineurs sud-africains dans le bassin miniers de Rustenburg qui s’était achevée par une revalorisation salariale. Pendant ce temps, la chute des cours du platine (-40% depuis 2011) devrait vraisemblablement se poursuivre avec le ralentissement inéluctable de la croissance chinoise.

La compagnie, tout comme son concurrent Lonmin, a annoncé la mise en place d’un plan de réduction d’effectifs afin de faire face à la situation. 19 000 emplois sont concernés au total. Les syndicats et le gouvernement sud-africain ont engagé des négociations afin de limiter les pertes d’emplois qui semblent bien inévitables.