Le gouvernement sud-africain vient de lancer le jeudi 03 septembre  « le mois du tourisme », une campagne de sensibilisation et de redynamisation du secteur touristique.

Les autorités veulent ainsi, parer aux préjudices provoqués par les mesures inappropriées de délivrance de visas prises ces dernières années et qui affectent beaucoup la performance de ce secteur.

Venu présider la cérémonie de lancement dans la province nord de Limpopo, le ministre sud-africain du tourisme, Derek HaneKom, a déclaré que le nombre de touristes étrangers a considérablement baissé du fait des initiatives des règles de visas.

Toujours elon Hanekom, la destination du tourisme de vacances a chuté de 26%, avec l’entrée en vigueur du nouveau mode d’accord de visa, en juin, comparé à la même période de l’année 2014.

Le ministre a également rappelé, que le nouveau mode a entrainé la baisse des passagers de la compagnie south African Airways (SAA) de 500 places. « Cette contre-performance ne concerne que la structure avancée », renchérit M. Hanekom.

Pour rappel, l’Afrique du sud, a instauré en mi-2014, une nouvelle mesure exigeant la présence physique des demandeurs de visas pour les collectes de données biométriques.

En outre, un certificat de naissance complet ést demandé aux enfants désirant entrer sur le territoire sud-africain. Cependant, Hanekom a déclaré que l’Etat est entrain de voir les voies et moyens pour renoncer à cette exigence.

 

Par Ibrahima Dia