Avec un bénéfice record de 175 millions de dollars au terme de l’exercice fiscal 2014/2015 achevé le mois dernier, Ethiopian Airlines prend le leadership sur le continent au détriment de South African Airways.

Devenant ainsi pour la deuxième année consécutive « la plus grande et la plus rentable des compagnies aériennes du continent » indique le communiqué publié sur son site. Un palmarès auquel s’ajoute le statut de « première compagnie africaine en terme de chiffres d’affaires et de profit » suivant IATA, l’association internationale de l’industrie du transport aérien.

« Nous avons dépassé nos objectifs en termes de chiffres d’affaires et de profits », s’est exclamé Tewolde Gebremariam, le PDG de la compagnie qui a enregistré 2,39 milliards de dollars de revenu. Une année faste à rebours de géants comme Kenya airways en difficulté économique. Selon l’IATA, les autres compagnies du continent devraient collectivement afficher un bénéfice d’à peine 100 millions de dollars, faisant de l’Afrique la zone la moins performante du monde.

Opérant 76 avions, Ethiopian Airlines projette relever son offre de 60% avec l’achat de 44 nouveaux appareils dans la perspective d’atteindre 140 avions d’ici 2025 pour un chiffre d’affaires alors attendu de 10 milliards de dollars.