Le géant italien de l’énergie ENI a annoncé dimanche la découverte du “plus grand” gisement offshore de gaz dans les eaux de l’Egypte.

 

 

Il s’agit d’un potentiel estimé de 850 milliards de mètres cubes sur un champ 100 kilomètres carrés situé à 1. 450 mètres de profondeur, déclare la compagnie dans un communiqué.

Le directeur général d’ENI, Claudio Descalzi, “s’est rendu au Caire pour informer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de ce succès important, et discuter de la découverte avec le Premier ministre Ibrahim Mahlab”, selon le communiqué de la compagnie.

Le communiqué d’ENI précise que cette découverte, “après son développement total”, va aider à couvrir “les besoins en gaz naturel de l’Egypte durant des décennies”.

Cette découverte a été effectuée sur le site d’exploration “Zohr” dans la zone de Shorouk, exploitée par l’ENI qui en détient la licence d’exploitation à 100%, à la suite d’un appel d’offre que la compagnie avait remporté en janvier 2014.

L’ENI va délimiter au plus vite le gisement pour assurer son développement rapide en utilisant au mieux les infrastructures déjà existantes, en mer et à terre.

M. Descalzi a estimé que “cette découverte historique sera en mesure de transformer le scenario énergétique d’un pays entier qui nous accueille depuis 60 ans” (depuis 1954).

ENI est le principal producteur d’hydrocarburants du pays avec une production de 200.000 barils d’équivalent pétrole par jour.

Ce contenu pourrait également vous intéresser