Volkswagen AG va investir 4,5 milliards de rands dans sa filiale sud-africaine, soit environ 340 millions de dollars, pour renforcer sa production, a annoncé ce 27 août le constructeur allemand.

Le plan d’investissement prévoit 3 milliards de rands pour l’extension de l’unité de production située dans la ville industrielle d’Uitenhage, dans la province du Cap oriental, et 1,5 milliards de rands serviront à améliorer la chaîne d’approvisionnement d’ici 2017.

Selon Thomas Schaefer son directeur général, Volkswagen Group South Africa (VWSA) les exportations devront désormais jouer un rôle clé dans la stratégie de la filiale. En particulier sur le continent présenté comme l’un des futurs leviers de croissance de la marque, en relais potentiel aux marchés chinois, russe et brésilien où les performances ont été contrariées ces dernières années.

Face à des constructeurs locaux comme Toyota Motor Corp, BMW et Mercedes-Benz, Nissan, la filiale du géant allemand domine le secteur du véhicule de tourisme dans le pays avec un peu plus de 21% du marché.

Et entre 2007 et 2014, le groupe a injecté 5,9 milliards de rands dans le développement de son unité de production d’Uitenhage ouverte en 1951.

Pour l’association nationale sud-africaine des constructeurs automobiles (NAMSA), l’industrie automobile devrait enregistrer une nouvelle hausse de ses exportations de 18%, en raison notamment d’une compétitivité dopée par la dépréciation du rand par rapport au dollar.

Share Button