Par Bandiare Ndoye/ Le torchon brûle depuis plusieurs semaines entre l’Etat du Sénégal et la filiale Saudi Binladin Group.

La société chargée de la construction de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) réclame un 5e avenant d’un montant de 63,62 milliards de fcfa, ce que l’Etat du Sénégal a catégoriquement refusé.

Conséquence, les travaux de l’aéroport achevés à 90% sont à l’arrêt depuis quelques semaines.
La direction générale de l’aéroport Blaise Diagne soutient quant à elle que le Groupe Saoudi Binladin n’a pas été performant pour terminer les travaux à temps et ne veut pas s’engager sur une nouvelle date de livraison de l’aéroport.

Aux dernières nouvelles, une mise en demeure a été servie à la filiale par la Direction de l’aéroport qui menace de saisir le Tribunal Arbitral de Paris sur cette affaire qu’elle assimile à du chantage.
Rappelons que quatre autre avenants ont été signés avec le groupe Saoudi Binladen d’un montant de 303 milliards de fcfa entre 2007 et 2012 selon le journal d’information général L’AS.

Ce contenu pourrait également vous intéresser