Le VITIB SA (Village des technologies de l’information et de la biotechnologie) a lancé une consultation afin de trouver des partenaires techniques et financiers pour la gestion opérationnelle de projets dans les domaines des biotechnologies et des TIC.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce 21 août, Philippe Pango, le directeur général de l’institution en charge de la gestion de la zone franche des biotechnologies et des TIC de Grand-Bassam, a présenté les six projets à « fort potentiel » concernés qui seront fonctionnels dans les douze mois.

Il s’agit d’un laboratoire de tests d’ADN humain, d’un studio de production audio-visuelle, d’une unité d’assemblage d’ordinateurs, d’un laboratoire télécom permettant la formation et la simulation de divers réseaux, d’une station terrienne Vsat dotée d’une antenne de 7,3m (et d’un modem) et d’un réseau d’archivage de données permettant l’archivage à distance dans le Data center du VITIB.

Ces consultations visent à intéresser des professionnels dans les domaines ciblés ayant un profil précis : « avoir une expérience antérieure avérée dans les secteurs en question, avoir la capacité managériale d’une gestion autonome du projet et une bonne capacité financière », a-t-il insisté.
Unique technopôle dédié aux TIC en Côte d’Ivoire, la zone-franche des biotechnologies et des TIC de Grand-Bassam, qui concentre par ailleurs un centre d’incubation d’entreprises et de projets, a été initiée en 2006 avec pour ambition de faire de la Côte d’Ivoire la vitrine technologique de la sous-région.

Ce contenu pourrait également vous intéresser