Pension Fund Operators Association of Nigeria (PenOp), les gestionnaires des caisses de retraite du Nigeria, cherchent un secteur à fort rendement pour y investir le cumul de fonds de pension d’un montant de 6,250 trillions de naira, soit 25 milliards de dollars US.

Misbahu Yola, président de la PenOp, remue ciel et terre à la recherche de la conception et du développement d’un système sécurisé et viable qui permettra, dit-on, l’investissement fructueux de cet immense fonds pour accompagner le développement économique du Nigéria.

Le régime de retraite contributif du Nigeria ne couvre que moins du dixième de la population active du pays et comptait, au 31 mai 2015, environ 6,6 millions cotisants. Ses actifs sont évalués à plus de 25 milliards de dollars.

Le patron de PenOp estime que la création d’un environnement économique favorable est encore urgent au Nigeria, le géant ouest-africain et premier pays producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne.
Ce sera une aubaine, se persuade-t-il, pour la création des produits d’investissement de qualité et des catégories d’actifs alternatifs, notamment les fonds de placement privés, les obligations et fonds d’infrastructures et même des instruments financiers pour l’immobilier.
Misbahu Yola rassure qu’à travers ces différentes possibilités, lorsqu’elles seront en place, les fonds de pension seront investis en toute sécurité avec des retours sur investissement relativement élevés pour les côtisants des caisses de retraite.

Share Button