Tata Steel aurait décidé de quitter la Côte d’Ivoire. Ainsi, le groupe indien aurait entrepris des négociations pour la cession de ses parts dans Tata Steel Côte d’Ivoire.

Le démarrage lent du projet de chemin de fer devant relier la zone de gisements de fer des monts Gao et Tia au port de San Pedro et la tendance baissière des cours mondiaux du fer sont les principales raisons de ce départ ;

Source: Bloomfield

Share Button