Le rapport sur le marché national des télécoms du Sénégal pour le second trimestre de 2015 publié le 14 Aout dernier laisse entrevoir un léger recul de Orange, leader dans le secteur de la télécommunication dans ce pays.

Orange a reculé de 0,05 point avec 56,80% de part de marché. Alors que son dauphin Tigo, filiale du groupe télécom luxembourgeois international Cellular a connu une croissance de 0,07 point avec 23,41% de part de marché.
Le troisième operateur de télécom, Expresso, filiale de Sudatel a également fait une légère contre performance avec 0,02 point totalisant ainsi un peu plus de 2 millions d’abonnés (environ 19,79% de part de marché).
Ce rapport publié par l’autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP) du Sénégal note par ailleurs que le volume des communications émises est estimé à 4,87 milliards de minutes cumulées au cours du second trimestre 2015, en hausse de 4,73% par rapport au trimestre passé.
« Le trafic mensuel estimé à 1,55 milliards en juin 2015, a augmenté de 7,18% », poursuit l’ARTP.
Pour le trafic SMS, « 406 millions d’unités ont été émises au cours de ce trimestre contre 402 millions le trimestre précédent, soit une hausse de 0,99% ».
Le Sénégal a affiché un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 109,70% au cours du second trimestre, soit une augmentation de 0,89 point par rapport au trimestre précédent.
La concurrence rude de ces 3 operateurs a eu un effet positif sur le dynamisme du secteur des telecoms au Sénégal.

Ablaye Modou Ndiaye