Ethiopian Airlines est désormais le seul candidat en lice pour la reprise de 49% du capital de Rwandair. Annoncé en début de semaine comme partie prenante, Etihad Airways a apporté un démenti catègorique, jeudi 13 août, affirmant avoir décliné l’offre du transporteur rwandais.

Rwandair, détenue à 99% par l’Etat rwandais, a émis en début de mois une offre de vente de 49% de son capital à un partenaire stratégique dans le but de renforcer sa compétitivité commerciale. Lundi dernier, John Mirenge, le CEO, avait alors indiqué alors être en pourparlers avec Ethiopian Airlines et Etihad pour effectuer le meilleur choix.

Ethiopian Airlines, déjà partenaire de la firme, avait plusieurs mois auparavant manifesté son intérêt : «actuellement, nous avons un accord technique avec Rwandair et nous assurons la maintenance technique de sa flotte. Nous allons étendre cet accord à un partenariat capitalistique et commercial», avait déclaré son directeur général, Tewolde Gebremariam, en début d’année, cité par Reuters.

Le transporteur rwandais qui assure la liaison avec 16 villes africaines plus Dubaï a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars en 2014 qu’il projette de multiplier par sept pour atteindre 350 millions en 2018. Une ambition soutenue par le gouvernement rwandais qui s’est engagé à construire un nouvel aéroport, à Bugesera au sud de Kigali, capable d’accueillir 3 millions de passagers, pour faire de sa capitale un véritable hub de sous régional.

A la fin juin, la firme a obtenu 160 millions de dollars de la PTA Bank pour l’acquisition, au second trimestre 2016, de deux Airbus A330 pour étendre son réseau en Europe et en Asie, portant ainsi sa flotte à une dizaine d’appareils.

Ce contenu pourrait également vous intéresser