C’est le gros point d’interrogation au Mali. Pour la première fois,  les recettes budgétaires vont dépasser 1000 milliards de F CFA. La révélation émane du ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra, qui s’exprimait à la Maison de la Presse, le 31 juillet 2015,  dans une émission télévisée.
Le ministre d’indiquer dans la foulée que le gouvernement doit être à mesure de créer plus de recettes sans compter sur l’extérieur. Parce que, explique-t-il, «celui qui te donne de l’argent peut être porté à te donner des injonctions». « C’est dans cette optique que s’inscrit l’augmentation de la taxe sur les sociétés de téléphonie au Mali », a justifié le ministre.

Caution de cette embellie, l’augmentation des recettes de la douane qui atteignent 40 milliards de FCFA contre un plafond qui n’a jamais dépassé 30 milliards par le passé. Sur un autre front, le ministre malien insiste sur la réduction du train de vie de l’Etat. Un combat qu’il n’a pas encore remporté et qui reste le classique sujet de frictions entre le Mali et ses bailleurs de fonds.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser