La Banque Mondiale vient d’approuver 700 millions de dollars de garantie d’investissements pour le projet gazier offshore de Sankofa destiné à aider le Ghana à faire face aux coupures d’électricité.

La convention qui engage la société publique Ghana National Petroleum Corp permettra de lever 7,9 milliards de dollars nécessaires au développement de ce projet. Ce sera le plus grand investissement direct étranger enregistré par le Ghana. L’italien ENI et le néerlandais Vitol assureront les travaux d’exploration et de commercialisation.

Le projet entrera en production à partir de 2018 et générera 1000 MW, ce qui réduira la dépendance du pays à l’importation d’hydrocarbures (12 millions de barils par an).