La Présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr Nkosazana Dlamini Zuma, est horrifiée par l’assassinat du Général burundais Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’Etat-major de l’Armée et chef des services de renseignement du Burundi.

 

 

L’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana et de ses gardes du corps a été perpétré ce dimanche, 2 août, à Bujumbura, capitale du Burundi.

La Présidente de la Commission de l’Union africaine condamne fermement cet acte barbare susceptible de déstabiliser davantage ce pays. Elle lance un appel à tous les Burundais pour qu’ils fassent preuve de la plus grande retenue, ne cèdent pas à la provocation et s’abstiennent de tous actes de représailles qui provoqueraient une nouvelle escalade et compliquerait la situation déjà très difficile.

La Présidente de la Commission de l’Union africaine exhorte le Gouvernement burundais, les partis politiques de l’opposition et la société civile à collaborer très étroitement, afin de parvenir à une solution durable à la crise.

À cette fin, la Présidente de la Commission de l’Union africaine réitère l’engagement de l’Union africaine à continuer de travailler avec toutes les parties, afin de contribuer à ramener la paix et la stabilité au Burundi et à mettre fin aux souffrances de sa population.

 

Communiqué Commission de l’Union Africaine

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser