Jean-Mermoz Konandi

Les assureurs Saham Asurances, SAAR et l’organisation mutualiste CIF/AO (Confédération des institutions de l’Afrique de l’ouest) ont reçu l’agrément de la Commission régionale de contrôle des assurances (CRCA) – organe de la Conférence interafricaine du marché des assurances (CIMA) – pour exercer en qualité d’assureur respectivement au Gabon, en Côte d’Ivoire et au Bénin (assurance-vie).

En conclave à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, du 20 au 25 juillet derniers à l’occasion de sa 80ème session ordinaire, la commission a également approuvé la prise de participation du leader gabonais OGAR dans le capital de Fedas Côte d’Ivoire, ainsi que l’acquisition de l’ensemble des actifs (et passifs) de LMAI-Vie par SUNU-Vie.

Par ailleurs le gendarme des assureurs des quinze pays de la zone CIMA a reconduit ses injonctions concernant certaines compagnies en redressement et a «infligé des sanctions administratives et pécuniaires à des dirigeants pour non-paiement diligents des sinistres et pour non-respect de la clause de paiement au comptant de la prime d’assurance»,  peut-on lire dans une note d’information de l’institution.

L’assurance en Afrique connaît une effervescence ces dernières années avec la confirmation de l’émergence de groupes locaux. En Côte d’Ivoire, premier marché de la zone CIMA (devant respectivement le Cameroun et le Gabon), le marché a enregistré près de 255 milliards de francs CFA de chiffre d’affaires en 2014, en hausse de 8,1% par rapport à 2013.

Ce contenu pourrait également vous intéresser