Le Nigeria perd annuellement 10% de sa production pétrolière nationale. Ce pourcentage équivaut à 250.000 barils de pétrole brut perdus par jour, soit 6 milliards de dollars l’année.
Les vols et détournements de pétrole brut constituent les causes de cette lourde perte. Et ces sommes volées sont placées dans des comptes à titre individuel. Selon le Président de la république du Nigeria, Muhammadu Buhari, il est temps de mettre fin à cette forfaiture. « Nous allons demander à ce que ces comptes soient gelés et nous allons poursuivre les individus. La somme d’argent en question est ahurissante » rassure-t-il.
« Certains anciens ministres ont vendu environ un million de barils par jour. Je peux vous assurer que nous allons pister et rapatrier cet argent et nous appuyer sur les documents liés à ces comptes pour poursuivre leurs propriétaires», a poursuivi le président nigérian, selon un communiqué de son porte-parole Femi Adesina.
Avec ses 2 millions de barils journaliers, le Nigeria est le premier producteur de pétrole d’Afrique. Pourtant, la majorité des Nigérians n’ont pas accès à l’électricité. Seulement 40% de cette population a accès à l’électricité.
Ablaye Modou Ndiaye

Ce contenu pourrait également vous intéresser