D’après le Document de référence publié à l’occasion de l’opération d’augmentation de son capital, la Société tunisienne de banque (STB) annonce qu’elle démarre la phase de restructuration avec l’ambition de réaliser sur la période 2015-2019 un redressement profond et rapide lui permettant de reconquérir sa place de leader sur la scène bancaire.

Ce programme vise, entre autres, le renforcement de la solidité
financière de la banque, l’amélioration du mode de gouvernance, de
management et du cadre institutionnel de la banque, la consolidation de ses capacités humaines et opérationnelles, le renforcement de sa
compétitivité et son efficacité dans le financement de l’économie.

Le scénario de restructuration tel que retenu par la banque s’articule
autour des principaux axes suivants :

– VOLET ASSAINISSEMENT DU BILAN : Il inclut la recapitalisation de la banque de manière à se conformer durablement aux ratios et normes prudentiels.

– VOLET FINANCIER : Il consiste à instaurer un plan d’actions
permettant la mise en place d’un dispositif efficace de pilotage
financier en y intégrant notamment une entité ALM.

– VOLET GOUVERNANCE : À ce niveau, il y a lieu de doter la Direction Générale des prérogatives de gestion similaires à celles dont
bénéficient les gestionnaires des banques privées, ainsi que
d’accorder un statut d’exception pour mener les réformes grâce à une
gouvernance renforcée et la mise en œuvre du décret du 5 décembre
2013.

– VOLET ORGANISATION : L’organisation actuelle de la STB doit être
refondue autour d’un organigramme resserré pour assurer plus
d’efficacité dans la prise des décisions et se rapprocher des
meilleures pratiques.

– VOLET COMMERCIAL : Il s’articule autour du renforcement du réseau, renforcement de l’offre de produits, abaissement du coût des
ressources, et la montée en gamme pour clientèle cible.

– VOLET RESSOURCES HUMAINES : Cette étape se décline en deux phases clés : une phase d’assainissement et une phase d’accompagnement de la croissance (renforcement du niveau des compétences et recrutement important de collaborateurs).

– VOLET SYSTÈME D’INFORMATION : Acquisition et déploiement dans les délais courts des briques fonctionnelles manquantes auprès de “BFI” et finalisation des actions déjà engagées en vue d’assurer la
compatibilité avec le noyau acquis précédemment ainsi qu’une
meilleure performance du système d’Information.

PERSPECTIVES D’AVENIR

Le business plan élaboré par la Banque pour la période 2015 -2019
tient compte des recommandations de la mission du full audit engagée
par l’Etat en tant qu’actionnaire dans le cadre de la restructuration
des trois banques publiques.

LES DÉPÔTS ET AVOIRS DE LA CLIENTÈLE

Ces dépôts évolueront à un taux de 8,58% par an pour atteindre un
encours de 8,045 milliards de dinars à fin 2019. Une légère
modification de la structure des dépôts et observée au fur et à
mesure de la mise en place du plan.

LES EMPRUNTS OBLIGATAIRES ET PRIVÉS

Durant la période 2015-2019, la Banque envisage la consolidation de ses ressources par le recours au marché obligataire à partir de 2016 à
fin d’augmenter la part des ressources à long terme.

LES CRÉANCES NETTES SUR LA CLIENTÈLE

Les crédits sur la clientèle de la Banque augmenteront annuellement
d’un taux de 8,13% pour atteindre les 11,780 milliards de dinars à
fin 2019 contre 7,968 milliards de dinars à fin 2014. Le taux des
provisions et agios réservés augmentera de 3 ,82% entre 2014 et 2019.

LE PRODUIT NET BANCAIRE

La marge d’intérêts atteindra un montant de 373,9 millions de dinars
en 2019, soit un taux d’accroissement annuel moyen de l’ordre de
18,19% durant la période 2014-2019. Cette augmentation est attribuable à l’augmentation plus importante des intérêts et revenus assimilés que celle des intérêts encourus et charges assimilées.

Les commissions nettes enregistreront une augmentation moyenne annuelle de 11,47%. Cette amélioration sera la résultante de la génération de nouvelles commissions suite à la révision des offres produits et tarifs associés.

Le PNB devrait ainsi croître de 16,99% sur la période 2014-2019 pour
atteindre 574,8 millions de dinars.

LE RÉSULTAT NET

Le résultat net de la banque atteindra 142,6 millions de dinars à fin
2019 contre 21,1 millions de dinars en 2014. Le ratio de profitabilité
(résultat net/PNB) s’élèvera à 24,8% en 2019 contre 8% en 2014. Le
ratio de rentabilité de l’actif (ROA) passera de 0,3% en 2014 à 1,3%
à fin 2019.

Par ailleurs, la banque a indiqué dans son document de référence
qu’elle s’engage à actualiser ses prévisions chaque année sur un
horizon de 3 ans et à les porter à la connaissance des actionnaires et
du public. Elle est tenue à cette occasion d’informer ses
actionnaires et le public sur l’état de réalisation de ses
prévisions.

La banque s’engage également à tenir une communication financière
au moins une fois par an.

Ce contenu pourrait également vous intéresser