Selon l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P), le Nigeria sera obligé de dévaluer sa monnaie à un certain moment, peut-être de plus de 15 %.

Le Nigeria, dont l’économie a été mise à mal par la chute des cours de brut, a déjà dévalué sa monnaie, le naira, en novembre 2014 et en février 2015.
Actuellement les autorités ont imposé de nouvelles restrictions sur les opérations de change, limité les importations de certains produits pour soutenir la monnaie nationale. Mais pour Ravi Bhatia, directeur des notations souveraines chez S&P, ces mesures ne font que retarder l’inévitable.
Signalons qu’au 15 juillet, la monnaie nigériane s’échangeait à 242 nairas pour un dollar sur le marché parallèle alors que le taux de change officiel était de 196,95 nairas/ dollar.

Ce contenu pourrait également vous intéresser