La femme d’affaires chinoise, Chen Yonglian, est devenue investisseur stratégique du projet de graphite Chilalo situé dans le sud-est de la Tanzanie. Elle s’engage à investir dans le projet 1,6 millions de dollars australiens, en souscrivant pour 133,333 millions actions, soit plus de la moitié des 250 millions actions que IMX Resources Ltd, propriétaire du projet, se prépare à placer pour lever 3 millions $.

 

 

La compagnie minière a dévoilé, le 20 juillet, l’entrée potentielle de la femme d’affaires chinoise dans le projet et compte soumettre le placement en question à l’approbation des actionnaires, lors de l’assemblée générale prévue le 25 août prochain. Mme Yonglian détiendra environ 12% des actions émises d’IMX Resources après le placement, mais avant un plan d’achat d’actions qu’entreprend la compagnie pour lever au plus un million de dollars.

Chen Yonglian est une grande figure dans le milieu des affaires chinois où elle possède des compagnies de négoce, d’investissement et de mise en valeur. Elle est vice-présidente des entités de négoce et de financement du groupe Shougang et vice-présidente d’un important groupe industriel et d’infrastructure dont les actifs sont évalués à environ 20 milliards $.

Selon Phil Hoskins, Directeur général d’IMX, la sécurisation d’un investisseur fondamental de qualité avec une solide base financière, une expérience avérée et un bon carnet d’adresse en Chine,  va considérablement avancer les efforts pour la conclusion des off-take et la transaction financière pour le projet Chilalo.

Chilalo présente un fort potentiel pour la production du graphite sphérique très recherché sur le marché chinois et fait partie de la vaste propriété Nachingwea, qui couvre au total 6800 km2. Le site renferme 7,4 million tonnes de ressources inférées à une teneur en carbone graphitique total de 10,7%, pour 792. 000  tonnes de graphite contenu dans le gisement Shimba.

IMX Resources Ltd, cotèe à la Australian Securities Exchange et Toronto Stock Exchange, veut y produire 25 000 à 50 000 tonnes de graphite par an. En attendant le démarrage de la production, elle a conclu un mémorandum d’entente avec la compagnie chinoise Ningbo Foreign Trade Co. Ltd qui achètera au moins 25000 tonnes de concentré de graphite par an pendant cinq ans.