Le Maroc va se mettre dans un nouveau cadre légal analogue à l’article du code de la Confèrence interafricaine des marchés de l’assurance (CIMA) lequel avait interdit la prime à crédit à la fin décembre 2013.

une nouvelle curculaire sera adoptée bientôt indique le quotidien l’Economiste.«Les dernières retouches devaient y être apportées, mercredi 15 juillet, lors d’une ultime réunion entre la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance, la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurance et la Direction des assurances et de la prévoyance sociale», ajoute le journal.

L’application intègrale et sans délai de la nouvelle nomenclature entraînera un bouleversement dans le bilan des compagnies d’assurances qui intègrent à la fois les primes encaissées et les primes à crédit. Le classment risque d’en subir un coup. Certains courtiers et intermédiaires en seront affectés. A suivre.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser