Jacques Leroueil, Kigali

Et de sept ! Effective depuis jeudi, l’introduction en bourse de Crystal Telecom sur le Rwanda Stock Exchange (RSE) fait du groupe télécom la septième entreprise à intégrer la bourse de Kigali et la troisième valeur domestique de la cote rwandaise, après le brasseur Bralirwa et la Banque de Kigali.

 

Une opération longtemps attendue par la communauté financière locale et qui aura bénéficié d’un bon accueil des investisseurs. Au terme de sa séance boursière inaugurale, l’action à clôturé à 144 francs rwandais (0,18 euro), en hausse de 37 % par rapport au prix de souscription initial de 105 francs (0,14 euro). De quoi valoriser Crystal Telecom, qui détient 20 % de l’opérateur MTN Rwanda comme unique investissement, à 50 millions de dollars.

La firme était jusqu’à maintenant détenue par le fonds d’investissement Crystal Ventures, affilié au Front patriotique rwandais (FPR), et logeait la participation de celui-ci dans l’opérateur télécoms.

A la faveur de l’introduction en bourse, le groupe a cédé la totalité des titres de sa filiale- 270,17 millions de titres- collectant au passage plus de 28 milliards de francs rwandais (36 millions d’euros). Près du quart des actions (67,5 millions) s’est vu alloué aux investisseurs individuels, le reste étant dévolu aux institutionnels.

C’est la fin d’une longue saga pour Crystal Ventures, qui finalise ainsi sa sortie de MTN Rwanda, le premier opérateur du pays. Une entreprise dans laquelle il était présent au capital depuis 1998, au côté du géant sud-africain des télécoms MTN (220 millions d’abonnés et 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014).

Share Button