MALILOD, LTP, EMATRAD et COTRAM , ces quatre (4) entreprises nationales à l’appellation exotique pour de nombreux mauritaniens, sont attributaires du marché de l’enlèvement des ordures ménagères dans les huit (8) communes de l’agglomération de Nouakchott, pour une enveloppe globale de 10 milliards d’ouguiyas, soit 30 millions de dollars us, pour les 5 prochaines années.
La neuvième commune de Nouakchott, Tevragh-Zeina, n’a pas fait l’objet d’attribution à l’issue d’une réunion de la commission des marchés qui a rendu ses résultats le mardi 14 juillet.
L’hebdomadaire « Le Calame » qui a rapporté la nouvelle ce matin, relève que « ces ordures coûtent 3 fois plus chères » en rappelant que l’entreprise française PIZZORNO, chargée de cette tâche entre 2007 et 2014, percevait annuellement une enveloppe de 2,6 milliards d’ouguiyas « avec la garantie en moins que les sociétés adjudicataires aient les moyens, en terme technique et d’expérience logistique, d’honorer convenablement leur engagement ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser