L’exécution des projets prioritaires 2015 était en discussion hier au ministère du Budget à Libreville. Au tour de la table, le patron de ce département ministériel, Christian Magnagna, a échangé avec l’Agence nationale des grands travaux, le Fonds routier, la direction générale du Budget et des finances publiques, et la direction générale de la Comptabilité publique et du trésor.
Selon Christian Magnagna, les projets prioritaires pour cette année concernent l’ouverture de la route nationale à partir du PK5, PK12, les voies de contournement au niveau de l’estuaire, la poursuite de la route nationale n°1, le social, les écoles, la santé, etc.
Le coût de tous ces projets d’après Jean Fidèle Otandault, le directeur général du Budget, est évalué dans une première phase à une trentaine de milliards de FCFA. Et la deuxième nécessitera une enveloppe de 80 milliards de FCFA. « Il n’y aura pas de chantiers arrêtés pour cause de financements », a rassuré M. Otandault.

 

Ablaye Modou Ndiaye 

Ce contenu pourrait également vous intéresser