Le conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce 10 juillet 2105, l’octroi d’un don d’un  montant de 25,35 millions d’euros au Burkina Faso.

Accordé  via le guichet africain de développement (FAD), ce fonds  est destiné à financer le Programme d’appui budgétaire au secteur de l’énergie (PASE).

Le Burkina Faso, où seulement 17,6 % de la population ont accès à l’électricité, fait face à une forte demande due notamment au développement des activités économiques et minières, à la croissance démographique et à une urbanisation galopante. Au cours des dix dernières années, la demande nationale d’énergie électrique s’est accrue d’environ 13 % par an en moyenne, alors que l’offre disponible n’a augmenté que de 8 %.

Le Programme s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie de la Banque au Burkina Faso pour la période 2012-2016, qui cible le développement des infrastructures de soutien à la croissance et l’amélioration de la gouvernance. Il répond également aux orientations de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) 2011-2015, adoptée par le gouvernement burkinabé fin 2010.

 

Ablaye Modou Ndiaye

Ce contenu pourrait également vous intéresser