Par Ablaye Modou Ndiaye, Dakar

La croissance économique mondiale devrait retomber cette année à son plus faible niveau depuis la récession de 2009 et reste sous la menace lointaine de la crise grecque, a indiqué le FMI jeudi.

Le produit intérieur brut mondial ne devrait plus progresser cette année que de 3,3 %, marquant une baisse de 0,2 point par rapport aux prévisions d’avril et un léger ralentissement par rapport aux 3,4 % engrangés en 2014, indiquent les nouvelles projections du Fonds monétaire international.
La crise grecque et le risque d’un Grexit n’ont pour l’heure pesé qu’à la marge sur la bonne marche de l’économie mondiale, assure l’institution qui maintient d’ailleurs à l’identique sa prévision de croissance pour la zone euro (+ 1,5 %), la France (+ 1,2 %) ou l’Allemagne (+ 1,6 %). « Les événements en Grèce ne se sont, jusqu’à présent, pas traduits par une contagion significative.
Des mesures appropriées devraient permettre de faire face aux risques s’ils se matérialisaient », assure le FMI. Mais la récente hausse des taux d’intérêt sur la dette de « certains pays de la zone euro » pourrait annoncer des troubles plus importants. « Certains risques d’un retour de tensions financières demeurent », prévient l’institution.

Share Button