Suite à l’article monumental du banquier et économiste Cheikhna Bounajim Cissé intitulé « Après les BRICS, voici le MANGANESE » paru dans Les Afriques N° 237 de mars 2013, l’économiste portugaise Maria Sousa Galito a mené des recherches sur le concept et publié ses résultats dans JANUS.NET e-journal of International Relations, Vol. 5, n.º 1 (May-October 2014), pp. 63-81. Universidade Autónoma de Lisboa. Voir l’analyse en anglais.

 

Pour rappel, l’expression MANGANESE que nous devons à Cheikhna Bounajim Cissé est un nouvel acronyme des relations économiques internationales désignant 9 pays (Morocco, Angola, Namibia, Ghana, Algeria, Nigeria, Egypt, South Africa and Ethiopia). Il s’agit des lions qui rugissent et qui, à l’instar des dragons et tigres asiatiques ou encore des BRICS,  doivent jouer des rôles moteurs dans la transformation du continent africain.

Mme Galito est Chercheur post-doctoral au Centre pour l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine études (CESA ) de l’École d’économie et de gestion ( ISEG ), de l’Université de Lisbonne (Portugal ). Elle est titulaire d’ un doctorat et d’un diplôme d’études supérieures en sciences politiques et relations internationales de l’Institut d’études politiques de l’Université catholique portugaise de Lisbonne (Portugal ) ; une maîtrise en économie à l’Université de Nantes (France ) ; Diplôme de premier cycle en économie à l’Université d’Evora (Portugal ) , et participé aux cours de la Défense nationale à l’Institut de la Défense nationale ( ministre des Affaires étrangères ). Elle est un conférencier régulier lors de conférences nationales et internationales et a publié des articles dans des revues nationales et internationales à comité de lecture . Ses principaux domaines de recherche sont la géopolitique  et le terrorisme et économique.

Share Button