Jean-Mermoz KONANDI, Abidjan

Azonto Petroleum va céder ses 35% de parts à son unique associé, le trader pétrolier suisse Vitol, dans Vioco Petroleum qui détient une concession de 87 % du gisement pétrolier et gazier CI-202 (avec la société publique d’opération pétrolière Petroci) situé au large des côtes ivoiriennes.
Dans une note, l’entreprise fait état de son incapacité à poursuivre des investissements programmés à  partir d’octobre prochain, et ce sur 18 mois, en raison des difficultés de trésorerie et d’un environnement défavorable marqué par la faiblesse des cours du pétrole et des coûts de production élevés.
« (…) la faiblesse des cours du pétrole et leur volatilité ainsi que les fortes réticences des marchés boursiers relativement au secteur, ont augmenté de façon significative le risque que la société ne soit pas en mesure d’obtenir des fonds supplémentaires » avec la menace « que ses ressources de trésorerie existants s’épuisent », précise la note.
L’entreprise australienne a négocié avec Vitol une offre à 4 millions de dollars en plus de 1,1 million pour la vente de ses équipements de forage. Avec un avenant de 2 millions de dollars supplémentaires en cas de survenance d’une découverte d’hydrocarbures commercialement viable dans le puits mentionné.
L’opération qui doit obtenir l’aval des actionnaires au cours d’une assemblée général extraordinaire prévu pour la mi-août, est présentée par la direction comme la meilleure option pour préserver les actifs de l’entreprise. Et d’envisager un réinvestissement dans des actifs plus sûrs et rentables sans autre forme de précision.
C’est en 2013 que Azonto Petroleum, alors Rialto, detenant 87% du bloc CI-202, après avoir investi près de 150 millions de dollars dans des opérations d’exploration du bloc, concède une première cession de 65% de ses parts au suisse Vitol pour 50 millions de dollars, mettant ainsi en place la joint-venture Vioco Petroleum. Selon certaines informations, les réserves du gisement sont estimées à 47 milliards de pieds cubes de gaz et devraient essentiellement servir à alimenter les centrales électriques du pays.

Share Button