La Qatar National Bank (QNB) voit son résultat net croître de 10,2% à 1,5 milliard de dollars sur les six premiers mois de l’année en cours. Cette performance résulte tant d’une maîtrise exceptionnelle des charges (le coût d’exploitation est de 21%, doit l’un des plus faibles pour des institutions bancaires de même catégorie) que du dynamisme du groupe.

Les actifs ont progressé de 9,7% depuis juin 2014 pour atteindre 140,2 milliards de dollars, un record absolu pour le leader du Moyen-Orient. L’encours credit atteint 97, 8 milliards de dollars en hausse de 9,2%. Quant aux dépôts, ils culminent à 104, 7 milliards de dollars, en progression de 10,4%.

Preuve de la qualité de la gestion du risque, la QNB a maintenu les créances en souffrance en deçà de 1,5%, l’un des plus bas d’Asie et d’Afrique. Le taux de couverture des engagements est de 133%, ce qui fait de la QNB l’une des banques les plus solides au monde.

Les fonds propres du groupe ont atteint 15,8 milliards de dollars au 30 juin. Le ratio d’adéquation des fonds propres est estimé à 14,4% au 30 juin 2015.

Ce contenu pourrait également vous intéresser