En exil volontaire au Maroc depuis trois ans, le célèbre homme d’affaires mauritanien, Mohamed Ould Bouamatou, est dans le viseur du fisc.

La Direction Générale des Impôts (DGI) demande à la Compagnie Générale d’Automobiles (CGA), concessionnaire des véhicules Nissan, le paiement d’un pactole de 300 millions d’ouguiyas, soit prés d’un millions de dollars us.
Il s’agit d’un redressement à la suite d’un contrôle fiscal.
La CGA appartient à l’homme d’Affaires Mohamed Ould Bouamatou, soutien de la première du régime de Mohamed Ould Abdel Aziz, tombé en disgrâce et réfugié au Maroc depuis plus de 3 ans.

Toutefois, au-delà de la maison CGA, tous les concessionnaires automobiles sont aujourd’hui dans le viseur du fisc et doivent passer à la caisse.
Cependant, les autres établissements devraient casquer moins fort avec des notes tournant autour de 30 millions d’ouguiyas, soit un peu moins de 10.000 dollars us.