Promulguée depuis mars 2015, la nouvelle loi portant libéralisation du secteur assurances en RDC ne rentrera en vigueur que d’un an. Mais d’ores et déjà, les manœuvres ont commencé.

Selon la nouvelle loi, le capital minimum d’une compagnie d’assurance vie ou IARD est fixé à 10 milliards de franc congolais (CDF), soit 10,8 millions de dollars ou encore 6,3 milliards de FCFA.

Notons que dans la zone de la Confèrence inter-africaine des marchés de l’assurance (CIMA, 14 pays), le capital minimum est encore de 1 milliard de FCFA. Une différence qui peut s’interpréter de plusieurs façons.

Pour les courtiers désirant exercer en RDC, le capital minimum est de 1 milliard de CDF soit 638 millions de FCFA.