Pour sa première sortie officielle, le tout nouveau Président du conseil d’administration de la bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) de l’Uemoa, Pierre Goudiaby Atépa, a affirmé son ambition inébranlable de hisser l’institution parmi les trois premières bourses d’Afrique.

L’architecte Sénégalais, Pierre Goudiaby Atépa, qui s’est confié à Financial Afrik, ne manque pas d’ambitions. Il tient à hisser la Brvm d’Abidjan au rang des trois premières bourses d’Afrique.

Aujourd’hui, la bourse ouest-africaine dont le siège se trouve dans la capitale ivoirienne, comptabilise une capitalisation  évaluée à 7458 milliards de FCFA.  La revitalisation de cette place commune à huit pays passe, assure M. Goudiaby, par  une meilleure promotion du marché boursier et de la culture boursière.

L’architecte sénégalais  estime qu’il faut davantage  impliquer le secteur privé du continent et  les investisseurs étrangers. Le marché primaire devrait connaître de nouveaux développements.

Ainsi, à la suite de l’introduction réussie de Total Sénégal avec, à la clé,  l’arrivée de 5000 nouveaux actionnaires, il y‘a eu aussi celle de Bank of Africa Sénégal. Plusieurs autres entreprises de l’espace Uemoa comme Nsia banque Côte-d’Ivoire, la Société ivoirienne de banque, les Nouvelles  minoteries sénégalaises (Nma Sénégal), ainsi que deux sociétés d’assurances frappent aux portes de la Brvm et devraient l’intégrer avant la fin de l’année en cours.

La Brvm est une institution financière appartenant aux pays de l’espace Uemoa que sont la Côte-d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Togo, Le Bénin, le Niger, le Burkina-Faso et la Guinée-Bissau.

Albert SAVANA

Ce contenu pourrait également vous intéresser