La performance semestrielle de la Bourse de Casablanca est négative. L’indice MASI (composite) s’est contracté de 0,43%. Une baisse moins accentuée pour le MADEX (valeurs cotées en continu) délesté de 0, 07% entre le 2 Janvier et le 30 juin 2015. Les promoteurs immobiliers (Alliances et Addoha) ont accusé de lourdes chutes.

Le titre Alliances pique du nez et enregistre la plus forte baisse à la cote casablancaise durant le premier semestre. Sur le premier semestre, le titre du promoteur immobilier a chuté de 74,63% passant de 277 dirhams â 70 à cause en partie d’une saisie conservatoire annoncée le 28 janvier 2015 et portant sur 58,1% du capital de ADI détenus par Alami Lazraq, PDG et actionnaire majoritaire du Groupe Alliances, dans le cadre d’un différend commercial avec l’ancien propriétaire de l’une des filiales du groupe.

L’autre promoteur immobilier, Addoha, n’est pas non plus épargné ayant cédé 24,34% sur la période. Le désamour des souscripteurs s’explique entre autres par le niveau d’endettement élevé des promoteurs immobiliers et la mévente que connaît le secteur.

Maroc Télécom tient enfin son 4G.  Le service sera lancé à partir du 13 juillet prochain, avec un déploiement devant assurer, rapidement, la couverture de l’ensemble des grandes villes, ainsi que des principaux axes autoroutiers et ferroviaires. Par ailleurs, et contrairement à ses concurrents, l’opérateur historique précise dans son communiqué que son service 4G+ sera fourni « sans changement de carte SIM », sans coût additionnel et sans changement de contrat pour les clients qui n’auront pas besoin de se rendre dans une agence commerciale. Ainsi, il leur suffira de disposer d’un terminal compatible 4G, le service sera activé automatiquement et de façon transparents pour ses clients ;

ASWAK ASSALAM, réseau de grande distribution appartenant au promoteur immobilier Miloud Châabi n’est pas encore tiré d’affaires. Une vente aux enchères de ses titres est prévue le 14 juillet 2015.

La compagnie Zurich Assurances table sur un accroissement de 8% de son chiffre d’affaires au S1-2015 et compte doubler ses revenus à l’horizon 2020 pour une part de marché qui devrait passer de 6% à 10%.

Ce contenu pourrait également vous intéresser