Belle moisson parisienne pour le Club des Dirigeants de Banques et Etablissements de Crédit d’Afrique. Au terme de son 19ème forum d’été tenu du 15 au 16 juin dans la capitale française, le Club a pris des résolutions pour faciliter l’accès au financement des acteurs de la mesofinance.

Dans ce cadre, une convention a été signé avec la BPI (Banque Publique d’Investissement) détenue à parts égales entre l’Etat français et la Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC). La mission de cette institution est d’accompagner les entreprises françaises, notamment les PME, tournées vers l’export. Au terme de la convention, la BPI mènera ses activités
avec les membres du club dans chaque pays et oeuvrera au rapprochement des entreprises Françaises et Africaines.
L’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) s’est engagé quant à accompagner les banquiers africains par la formation de ses collaborateurs et de les associer comme partenaire de premier plan dans sa politique de la francophonie économique.
Présidé par le Burkinabé, Idrissa Nassa, le Club des Dirigeants de Banques et Etablissements de Crédit d’Afrique est une organisation vieille de 26 années et qui couvre 20 pays du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne. «notre club présente toujours l’originalité d’être une association de personnes physiques qui ont en commun l’exercice d’un même métier au plus haut niveau sur le continent africain et avec la vocation immuable de contribuer à l’émergence de groupes bancaires de référence sur notre continent», a déclaré M. Nassa dans son allocution du 15 juin au siège de BPI France.