L’Agence emploi-jeune de Côte d’Ivoire prend le relais de l’Agence d’études et de promotion de l’emploi (AGEPE) et du fonds national de la jeunesse (FNI), deux structures dissoutes par le conseil des ministres du 24 juin.

 

L’agence qui fonctionnera comme un guichet unique de l’emploi -jeune a hérité de certaines structures qui dépendaient jusque-là d’autres ministères. Il  s’agit du Fonds de soutien à l’emploi par les travaux d’utilité publique à haute intensité de main d’œuvre, du fonds de développement de l’hévéaculture villageoise, du fonds de garantie des projets développement rural initiés par la BAD, du fonds de la promotion de petites et moyennes entreprises agricoles, du fonds d’appui à la promotion de l’artisanat, du fonds ivoirien pour le développement des entreprises national et du fonds de la jeunesse.

L’agence sera dirigé par un conseil d’orientation comprenant le public, le privé et les représentants des partenaires au développement. L’agence s’appuiera dès le départ sur un prêt de 29 milliards FCFA conclu le 6 mai 2015 entre l’association internationale de développement (AID) et l’Etat de Côte d’Ivoire en vue de financer le projet d’urgence de création de l’emploi-jeunes et de développement des compétences.