EMEL PHARMA, Origine PHARMA et Mina PHARMA, 3 entreprises du secteur de l’importation et de la distribution de médicaments,  sont désormais interdites d’activités.
Le ministère mauritanien de la  Santé a décidé de retirer leurs agréments à la suite de fautes graves liées à la distribution de médicaments «périmés» trouvés dans les pharmacies de Nouakchott au cours des derniers jours.
Les importateurs rejettent la thèse du département de la Santé et soutiennent que les médicaments en cause ont été fournis aux pharmacies bien avant leur date d’expiration.
Une thèse qui ne semble pas convaincre les autorités sanitaires décidées de secouer la fourmilière en procédant aux retrait de l’agrément de plusieurs importateurs «cartable» qui n’usaient que ponctuellement de leur précieux «sésame», inondant le marché de médicament parfois douteux.

Posant les problèmes du secteur de la distribution pharmaceutique en Mauritanie il y a quelques mois, l’organe en ligne «Al Akhbar» n’hésitait pas à accuser certains nationaux de vendre la mort en inondant le marché Ouest africain de médicaments frauduleux.

Share Button