Augmentation de la flotte et nouvelles destinations en vue

 

Par Ablaye Modou Ndiaye

(Article actualisé le 23 juin à 18h 30 GMT) Avec un capital de 100 millions de F CFA, la compagnie porte drapeau de la République du Congo, Equatorial Congo Airlines (Ecair),  est entièrement financée par l’Etat. Son siège social est  situé au Boulevard Denis Sassou Nguesso à Brazzaville.
Cette compagnie aérienne dirigée par Fatima Beyina-Moussa,  a enregistré un déficit de 87 millions d’euros soit 61 milliards de F CFA en 2014.
Cependant les dirigeants d’Ecair tentent de redresser la barre avec un projet d’acquisition de deux Boeing pour un montant de 36 milliards de F CFA.
Lancée en 2011, ECAir a transporté près d’un million de passagers. Elle assure jusqu’à 138 vols hebdomadaires avec une flotte de 6 avions.

La toute jeune compagnie aérienne du Congo poursuit son expansion. Elle vient de détailler son troisième vol intercontinental, qui relie Brazzaville à Beyrouth depuis le 2 juin dernier. Cette ligne est la troisième desserte intercontinentale d’Ecair après Paris et Dubai.

Cette expansion se traduit selon les dirigeants de cette compagnie par le statut de transporteur officiel des Jeux africains(du 4 au 19 septembre ) qui doit être assuré par Ecair qui compte étendre son réseau régional avec l’ouverture des destinations à Abidjan, Yaoundé, Bangui et N’Djaména. Elle a inauguré au cours des dernières semaines des services vers Libreville, Bamako et Dakar.
La compagnie organisera la 47ème Assemblée générale de l’Association des compagnies aériennes d’Afrique (AFRAA) du 8 au 10 novembre 2015 à Brazzaville, où elle cherche à imposer l’aéroport de Maya-Maya comme un nouveau hub africain.
Ablaye Modou Ndiaye.