« Attention à ne pas fonder un empire sur le sable de l’endettement »

Après avoir pris le contrôle de SFR, le fondateur de Numericable, Patrick Drahi (entrepreneur franco-israélien né en 1963 à Casablanca),  veut étendre son empire à Bouygues Télecom (11 millions de clients).

La conjoncture actuelle des taux bas sera mise à contribution pour lever des fonds nécessaires à l’opération.
Loin d’être hostile à une telle offre, les dirigeants de Bouygues ont avancé un prix: 11 milliards de dollars, soit 1000 dollars par client. Numericable ne reculera pas devant l’enchère mais devra, au préalable, répondre au ministre français des Finances, Michel Sapin. « Il faut faire attention à ne pas fonder un empire sur le sable de l’endettement a déclaré, lundi, l’argentier français interrogé sur l’offre d’Altice , maison mère de SFR-Numericable.
Pour Bercy, une telle consolidation fait peser des risques sur les emplois et les investissements: « ce sont de très grosses opérations entre de très grandes entreprises françaises, de droit français, dans des domaines qui sont absolument fondamentaux pour la vie quotidienne mais aussi pour le développement économique de notre pays », a ajouté le ministre. Et de préciser sa pensée en soulignant que les autorités de la concurrence devraient donner leur aval « parce que si c’est pour tout concentrer et faire monter tous les prix, je pense que personne ne serait gagnant ».

Share Button