Le groupe panafricain Eranove, acteur majeur en Afrique dans les secteurs de l’électricité et de l’eau, a signé le 18 juin – à travers sa filiale Kenié Energie Renouvelable – avec le gouvernement de la République du Mali une convention de concession d’une durée de 30 ans (à compter de la date de signature) pour le financement, le développement, la construction et l’exploitation du barrage hydroélectrique de Kenié, à Baguinéda sur le fleuve Niger, à 35 km à l’est de Bamako.

 

 

La cérémonie de signature a eu lieu en présence du Ministre de l’Économie et des Finances, Mamadou Diarra, du Ministre de l’Énergie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Keïta, et du Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Mamadou Gaoussou Diarra. Cet accord marque une étape importante pour le groupe Eranove. Le tandem de tête du groupe, composé de Vincent Le Guennou, co-CEO d’Emerging Capital Partners (ECP) et Président du Conseil d’Administration du Groupe Eranove, et de Marc Albérola, Directeur général du Groupe Eranove, s’est rendu à Bamako, au Mali, spécialement pour engager le projet. La signature de la convention marque également une étape importante pour la République du Mali. En effet, la puissance actuelle installée du Mali, soit environ 414 mégawatts (MW)i, couvre seulement la moitié de la demande potentielle du pays selon des estimations de la Banque Mondiale. Avec une puissance installée de 42 MW, l’aménagement hydroélectrique de Kenié contribuera à relever ce défi énergétique. D’après les premières simulations, le barrage de Kenié produirait environ 175 gigawatts-heure (GWh), ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne de 175 000 foyers équivalentsii. De plus, cet ouvrage permettra au Mali de mieux exploiter son potentiel hydroélectrique et ainsi de réduire sa dépendance aux hydrocarbures importés.

Source: Eranove

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser