La 42e conférence annuelle de l’Organisation Africaine des Assurances (OAA) a eu lieu à Tunis fin mai. Pour cette édition, les opérateurs se sont penchés sur les risques politiques.

Plus de trois ans après le printemps arabe, l’Assurance Africaine s’interroge sur sa responsabilité face aux évenements de masse. C’était le thème de la 42e conférençe annuelle de l’OAA tenue à Tunis en présence de 1000 délégués.

La conférence a permis de faire le point sur l’évolution d’un secteur crédité de la plus forte croissance dans le monde entre 2007 ét 2013.

Toutefois, le taux de pénétration est de seulement 3,5 pour cent, contre 6,5 pour cent mondialement  selon un rapport du cabinet KPMG (” L’assurance en Afrique “, KPMG, 2012).

Le plus grand marché de l’assurance du continent, l’Afrique du Sud, représentecplus de 50 pour cent des primes (54 milliards de dollars US).

 

Share Button