Le gouvernement ougandais prévoit d’augmenter le capital de la Banque de développement de l’Ouganda de 500 milliards de shillings (environ 140 millions d’euros).

L’objectif de cette augmentation de capital est d’augmenter la capacité d’intervention de la Banque. Il s’agit aussi, d’autre part, d’allouer des fonds à des secteurs stratégiques à des taux d’intérêts maitrisés. L’industrie et l’Agriculture sont particulièrement concernés.

 

L’Ouganda fait face à une inflation élevée et une forte dépréciation du shilling depuis le début de l’année. Les taux bancaires débiteurs atteignent 21%.

La recapitalisation de la Banque de Développement de l’Ouganda est une  étape vers  la création probable d’une nouvelle banque dédiée au financement de l’agriculture.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser