Babacar Séne (Cabinet Baldé & Séne) et Financial Afrik

 

Le pouls de l’investisseur constitue à coup sûr l’un des moyens les plus fiables pour mesurer la perception du risque pays. Qui plus est, quand cet investisseur a investi dans la dette d’un pays X situé entre les tropiques, en phase de transition démocratique. 

Si les inPar vestisseurs ont tendance à acheter plutôt qu’à vendre des coupons de la dette de ce pays, cela veut dire qu’il présente de bonnes perspectives. En principe, quand la force acheteuse est supérieure à la force vendeuse, le prix nominal des obligations augmente et le taux (rémunération du risque) baisse. C’est à dire que le spread (écart entre le taux par définition risqué d’un pays et le taux des actifs théoriquement sans risque) s’inscrit à la baisse.

Sur cette base, nous avons retracé les profils des différents pays africains émetteurs d’eurobonds. Résultats:

 

Angola, 2019 (LPN)

Le spread sur l’obligation de l’Etat de l’Angola a connu une hausse, passant de 512 en avril à 532 au du mois mai. Ce qui veut dire que les incestisseurs sont plus exigeants pour prendre le risque de ce pays dans leur portefeuille. D’où la dépréciation du coupon de la dette de ce pays pétrolier. Toutefois, le taux de rendement à la maturité resste à 6,5%, ce qui est escessif.
Congo, 2029
Sur la place de Frankfurt, l’obligation d’Etat du Congo n’a pas connu un changement. Par contre, le  spread est passé de 584 à la fin avril à 567 à la fin mai.

 

 

Côte d’Ivoire, 2032
Le prix de l’obligation du gouvernement ivoirien est resté stable entre avril et mai, signe d’un consensus entre les forces du marché. Le spread a encore cédé quelques points de base passant de 459 à 457 sur la période.  Le YTM (rendement) sur cette obligation reste quand même acceptable à mais avec une légère augmentation (6,57%) par rapport au mois précédent (6,48%) ceci est dû à différents facteurs tels que l’amélioration des cours des matières premières à l’international.

 

Egypt, 2040

L’obligation de l’Etat égyptien n’a pas connu de changement par rapport à son cours sur la place de Frankfurt. Mais le spread sur cette obligation a connu une baisse, de 430 à 417 entre laxfin avril et la fin mai. Le taux d’intérêt à la maturité (YTM) a augmenté à 6,76%. Ceci montre que la confiance des investisseurs pour ce pays se dégrade. Toutefois, l’Egypte, envisage de procéder à une nouvelle émission sur le marché international de la dette. Cela nous renseignera d’avantage sur la perception des investisseurs vis-à-vis de l’Egypte.

 

Gabon, 2024
Le cours de l’obligation du trésor gabonais à l’international enregistre une légère baisse, passant de 100 à la fin avril  à 99 à laxfin mai. Ceci a conduit à une hausse du spread (465 pb en avril à 479 pb en mai). Cette hausse du spread a maintenu le taux de l’intérêt à maturité à un niveau stable.
Ghana, 2026
L’obligation d’Etat du Ghana a connu des améliorations significatives sur la place financière de Frankfurt avec une baisse de cours (96 au mois d’avril à 93 au mois de mai). Le spread retrouve un niveau stable mais élevé (748 pb) reflétanf les difficultés économiques affichées par le gouvernement du Ghana à cause de l’enchérissement de prix de matières premières, d’où un Yield to maturity (YTM) relativement élevé (9,43%) par rapport au mois passé (8,97%). Cette hausse est expliquée par la dégradation de la santé économique et financière du pays. De même que sa dépendance aux cours d’autres matières premières (or, cacao) et les perturbations liées au chute de cours du pétrole qui ont beaucoup joué sur la confiance des investisseurs vis-à-vis de l’économie ghanéenne.
Kenya, 2024
Etant l’un des pays les plus innovants de l’Afrique, le Kenya a subi un coup dur à travers les attaques terroristes. Le pays retrouve son calme et sa stabilité. On constate une baisse du prix de l’obligation kenyane à l’international sur la place de Frankfurt S.E passé de  105 à la fin du mois d’avril à 104 au mois de mai. La baisse du cours de l’obligation a entrainé une hausse du spread sur la même période (433 en avril à 439 en mai). Malgré cette hausse, le taux de rendement à la maturité est toujours stable à 6,34%.
Morocco, 2042
Sur la place de Frankfurt S.E, l’obligation du Maroc enregistre l’un des spread les plus bas (238 pb en fin mai contre 253 en fin avril), d’où le cours élevé (106 fin mai), et en légère baisse par rapport au mois d’avril (107). Le Maroc est l’une des économies les plus fleurissantes du continent avec des ressources naturelles et agricoles dont l’économie est tributaire, c’est un pays au potentiel touristique énorme. Politiquement stable, le taux de rémunération de l’obligation du trésor public demeure l’un des plus faibles du continent (5,14%).

 

Namibia, 2021

Le cours de l’obligation du Namibie est en baisse sur la place de Frankfurt passant de 110 a fin avril à 109 en fin mai. Par ailleurs le spread sur cette obligation a connu une hausse considérable sur la même période (219 à 765). Le Yield to Maturity (YTM) est en légère baisse (3,96%contre 3,85% en fin avril). Cette hause spectaculaire du spread traduit une anticipation de la part du marché sur des évenements à venir.
Nigeria, 2023
La première puissance économique africaine a regagné sa place sur le marché de lac dette. On constate une petite hausse du spread par rapport au mois d’avril, ce qui a porté le cours de son obligation à 103 contre 104 en fin du mois d’avril. Avec son faible endettement extérieur, le Nigéria retrouve son calme et sa sérénité après les élections qui se sont passées sous des bonnes conditions et la prise du pouvoir par le nouveau président qui s’est engagé résolument dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram. Le taux de rendement maturité affiche une hausse (6,05% en mai contre 5,83% fin avril).
Rwanda, 2023
Le Rwanda, un pays au potentiel géologique énorme, connaît  une situation politique relativement saine. L’obligation enregistrr une légère hausse passant de 101 en fin avril à 100 en fin mai. Le  spread s’est établi à 479 à la fin mai contre 484 pb à la fin avril). Le taux de rémunération à maturité reste abordable, malgré qu’on constate qu’il est en légère hausse de (6,67% au mois de mai contre 6,59% au mois d’avril).
Sénégal, 2024

Le spread sur l’obligation du Sénégal a augmenté passant de 476 à la fin du mois d’avril à 477  à la fin  mai sur le marché de Frankfurt S.E. cette baisse s’explique par une baisse systématique du cours de l’obligation sur la même période (98 en avril à 97 en mai) et le Yield To Maturity, qui était 6,76% en fin avril s’est retrouvé à 6,73% à la fin du mois mai. Le titre du Sénégal se vend bien mais suscite quelques réticences de la part des investisseurs.
Seychelles, 2026 (Step up)
Ce petit pays de l’Afrique australe arrive à tirer son épingle du jeu. Cependant on constate que le cours de son obligation sur la place de Frankfurt est resté  constant  entre avril et  mai. Par ailleurs,  le spread a baissé (passant de 635 pb à 632 entre avril et mai). Par contre le taux de rendement à maturité demeure relativement élevé à 7,7%. Le pays voit la confiance des investisseurs à son égard se dégradé.
South Africa, 2041
L’obligation Sud-africaine est l’une des mieux cotées sur le marché des Eurobonds de Frankfurt (118 contre 107 en fin avril). Le spread continue à baisser, ce qui a conduit à la hausse du cours et à la baisse du taux de rendement (YTM=5,08% contre 4,84% en fin avril). Malgré sa faible croissance en 2014 (1,1%) ainsi que les agissements des dernières semaines, la confiance des investisseurs sur ce pays reste inchangée.
Tunisia, 2027
Le prix des obligations de la Tunisie sur le marché de le dette de Frankfurt est en baisse, passanf  de 118 à la fin du mois d’avril à 104 à la fin du mois de mai. Ceci explique la contreperformance économique affichée par ces pays liées à la chute des ressources touristiques. Le taux de rémunération à la maturité (YTM) était de 3,60% à la fin mai  contre 6,22% à la fin avril.
Zambia, 2024
La Zambie i est bien cotée au niveau international des obligations mais son cours reste constant. Le spread a baissé sur la même période passant de 556 à 555. Le taux de rendement à la maturité est relativement élevé de 7,44% en  petite hausse par rapport au mois passé (7,36%).