Le Trésor public ivoirien a lancé ce mardi la cotation de deux emprunts obligataires d’une valeur de 275 milliards de francs CFA (418 millions d’Euros) sur le marché de la Bourse régionale des valeurs mobilière (BRVM).

Cette double cotation qui concerne les opérations obligataires TPCI 3% 2014-2024 et TPCI 5,85% 2014-2021 réalisées sur la période du 17 novembre au 16 décembre dernier va permettre «d’assurer la liquidité des titres et d’offrir la possibilité aux investisseurs qui le désirent de céder ou acquérir de nouveaux titres dans de meilleures conditions», a expliqué le directeur général adjoint du Trésor ivoirien, Lassina Fofana.
De quoi renforcer l’attractivité des titres publics émis par le gouvernement ivoirien qui ont toujours connus un niveau de souscription supérieur à la demande étatique. Pour ces opérations par exemple, l’objectif recherché était de 160 milliards de francs.
Selon Philippe Brizoua, directeur de l’antenne nationale de la bourse, «ces nouveaux titres viennent porter à neuf le nombre de lignes dont dispose le Trésor public de Côte d’Ivoire à la BRVM, soit un montant total de 801 milliards de francs CFA portant la capitalisation boursière du compartiment obligataire à plus de 1632 milliards de francs CFA». Ce qui fait d’Abidjan le principal acteur du compartiment obligataire du marché régional avec près de 50% des titres émis.
Pour la Côte d’Ivoire qui se réjouit de la confiance des investisseurs le marché financier sous régionale offre de réelles perspectives de financement de la dépense publique. Ainsi aux dires de Lassina Fofana, « l’Etat a décidé de continuer à faire confiance aux marchés des capitaux en inscrivant à la charge du Trésor public, la mobilisation de 1046 milliards de FCFA », soit 1,6 milliards d’Euros.
La cotation arrangée par la Sogebourse, filiale de la Société générale en Côte d’Ivoire, a enregistré un volume d’échange de 200 titres pour un montant de 2 000 000 FCFA à la clôture du marché hier après-midi.

Ce contenu pourrait également vous intéresser