Par Jean Mermoz KONANDI et Adama Wade

Après avoir fait des miracles à la branche Citibank Afrique qu’il a repositionné, Ade Ayeyemi arrive à Ecobank en force à la faveur d’une sélection à l’anglo-saxonne. Son trait de caratère: intransigeant avec les actionnaires et compréhensif avec les cadres.

Expert-comptable, formé au Nigéria, en Angleterre et à la prestigieuse Havard Business School, Ade Ayeyemi a fait ses armes chez le géant financier américain Citigroup où il a débuté sa carrière en 1988 et gravit les échelons pour occuper jusqu’à sa nomination le poste de directeur général de la division Afrique Subsaharienne.

Avant de venir à Ecobank, il a négocié centimètre par centimètre. L’homme tient à imposer son style et sa marque. Il arrive avec ses hommes et sa vision.
Certes sa nationalité est nigériane, mais, témoigne un affidé, il transpire plutôt le flegme british. Poli et bien éduqué, l’homme en impose à ses troupes par l’exemple. parmi les arguments qui ont joué en faveur de sa sélection par le cabinet Stuart Spencer, il y a cette forte culture anglo-saxonne qui combine le goût du risque et la recherche du profit.

En revanche, comme la plupart des nigérians, Ade Ayeyemi ne comprend pas grand chose à l’Afrique francophone, «un monde trop compliqué» vu de Johannesburg. Mais un monde qu’il devra vite intégrer car c’est l’ADN d’Ecobank. La sagesse d’un Albert Essien qui avait réussi avec intelligence à garder une bonne écoute avec Lomé et Abidjan ne lui sera pas de trop.
Réputé conciliant et stratège, le nouveau directeur général devra renforcer les résultats de la banque qui a réalisé un bénéfice net de 394,77 millions de dollars en 2014, réussir son expansion en Angola et en Ethiopie et surtout assainir la situation d’Ecobank Nigeria dont les placards font charrier des vertes et des pas mûres.
Son grand challenge c’est de faire décoller une banque panafricaine convoitée par le sud-africain Nedbank (qui n’a plus les moyens de ses ambitions) et surtout par le qatari QNB qui en a fait l’une de ses priorités majeures pour la période 2015-2017

Share Button