Le Maroc, le Sénégal et la Côte d’ivoire ont entériné 50 nouveaux accords à caractère socio-économiques et culturels lors du périple du Roi Mohammed VI. Ces deux pays constituent avec le Gabon les axes stratégiques de la politique africaine du royaume chérifien.

Durant son périple, le Roi était accompagné de quelque 500 hommes d’affaires dirigeant des entreprises pour la plupart déjà présentes au Sud du Sahara. Preuve que la coopération Sud-Sud vue depuis Rabat passe par le secteur privé.

Ces visites ont été ainsi marquées par la signature d’accords bilatéraux de partenariat économique public-privé et privé-privé, dont vingt-huit avec la République du Sénégal et quarante-six avec la République de Côte d’Ivoire. Les 50 nouveaux accords de coopération qui viennent d’être signés s’ajoutent à plus d’une centaine de conventions liant le Royaume du Maroc à ces deux pays frères.
La visite royale a été aussi l’occasion de la mise en place de groupements d’impulsion économique maroco-sénégalais et maroco-ivoirien destinés à encourager la Co-émergence et veiller sur l’aboutissement effectif et dans les délais convenus de l’ensemble des accords de partenariat.

Leader de la présence économique marocaine en Afrique francophone, le groupe Attijariwafa Bank a signé 11 accords avec la Côte d’Ivoire dont un portant cession des parts de l’Etat de Côte d’Ivoire dans le capital de la Société Ivoirienne de Banque (SIB), au groupe Attijariwafa bank désormais détenteur de 75% du capital de sa filiale ivoirienne.

Ce contenu pourrait également vous intéresser