Le Port de San Pedro annonce le démarrage de ses travaux d’extension d’ici début 2016.

Environ 950 milliards de francs CFA seront engagés par le Port de San Pedro (sur la côte ouest ivoirienne) pour des projets structurants d’extension et de modernisation de ses infrastructures au plus tard en début d’année prochaine, a indiqué Patrice Zahabi son Directeur du Pool Stratégie et développement.
Devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie française en Côte d’Ivoire, ce dernier a exposé les différentes articulations du projet qui va contribuer à accroître l’attractivité et la compétitivité du port. La première phase va consister en l’aménagement de terminaux minéralier et d’hydrocarbure pour 425 milliards de francs et le second portera sur un vaste projet minéralier.
Les travaux dont le financement sera assuré à 80% par le secteur privé, essentiellement par le biais d’accords de concession, se situent dans un programme intégré d’exploitation des gisements de minerais (fer, manganèse, nickel) dans l’arrière-plan ouest du port et qui prévoit la construction d’un train minéralier pour l’acheminement de la production qui sera exportée via le port.
Cette politique va donner au port le profil de véritable alternative au port d’Abidjan qui concentre 90% du trafic maritime du pays, d’autant plus qu’une autoroute va permettre de rallier les 330 km séparant les deux villes portuaires.
Selon les prévisions, ces investissements auront pour effet de tripler le trafic du port, le faisant passer de 5 millions à 15 millions de tonnes et de doubler sa contribution au PIB actuellement de 5%.

Share Button