Watt Abdourahmane plaide pour la création de la valeur comme force motrice de la renaissance africaine.

La Deuxième session de la 79ème Rencontre Top Management et le 27ème Symposium Interafricain de la Gestion Publique ont tenu toutes leurs promesses.

Organisées à Casablanca du 18 au 24 mai 2015, ces rencontres consacrées à l’échange des expériences et des expertises inter-africaines ont connu une forte affluence de cadres et dirigeants venus de tous les pays d’Afrique. L’envergure des échanges, la qualité des personnalités qui y ont pris part font de ces deux événements une passerelle unique entre les leaders de différents secteurs d’activités.

Trois thèmes étaient à l’honneur cette année, à savoir «création de valeur et gouvernance», «régulation et concurrence dans les télécoms» et «Bonne gouvernance et gestion des marchés publics».
«Ces thèmes ont fait l’objet d’exposés pertinents de la part de nos facilitateurs et ont suscité de vives discussions qui ont émaillé nos travaux», explique Watt Abdourahmane, président de TAM.
Pour le pionnier de la formation des cadres au Maroc, la renaissance africaine passe par la création de la valeur. Le débat intense et fructueux se poursuivra à Las Palmas du 8 au 15 août à l’occasion de la 3ème session des 79ème RTM et 27ème SIGEP.

Ce contenu pourrait également vous intéresser