Par Jean-Mermoz KONANDI

500 milliards de francs CFA seront nécessaires pour la réalisation du projet gouvernementale de construction du deuxième aéroport international du pays.

Le financement, qui sera recherché auprès d’investisseurs privés, permettra de lever l’édifice sur les installations de l’actuel aérodrome de San-Pedro, qui accueille les vols intérieurs d’Air Côte d’Ivoire et des vols privés de touristes venues explorer les plages de la région, considérées comme faisant partie «des plus belles du monde».

Situé au Sud-ouest du pays, la ville, qui fut pendant longtemps un important pôle économique avec son port, le premier au niveau mondial pour ses exportations de fèves de cacao, jouit d’un regain d’intérêt en raison de perspectives économiques intéressantes.

L’exploitation prévue des gisements minéraliers dans l’ouest ivoirien a fait renaître le projet de chemin de fer qui va charrier les minerais en direction du port. Ce dernier, qui a bénéficié depuis quelques années d’investissements conséquents qui ont amélioré sa compétitivité, s’attache à attirer le trafic de marchandises de pays comme le Mali, la Guinée et le Libéria, de sorte à rivaliser avec les ports de la région.

Ce contenu pourrait également vous intéresser