Téléphonie mobile. Globacom, propriété du milliardaire nigérian Mike Adenuga, serait sur le point de faire une offre de 600 millions de dollars (270 milliards de francs CFA) pour le rachat de la licence de Comium Côte d’Ivoire.

Quatrième opérateur du marché de la téléphonie mobile avec 4% des abonnés, Comium Côte d’Ivoire est confronté depuis quelques années à un endettement abyssal évalué selon certaines estimations à 60 milliards de francs CFA courant 2013. Dernier épisode de ce qui pourrait être considéré comme une lente descente aux enfers, la mise en redressement judiciaire au Tribunal de commerce d’Abidjan, notamment pour une créance de 35 milliards de francs CFA dus au Trésor public.
L’entreprise, qui a un besoin urgent de renflouer ses caisses, ne s’est pas montrée favorable à la proposition du gouvernement de soutenir une fusion avec d’autres «petits» opérateurs du secteur. En 2013, elle avait déjà refoulé des propositions de Globacom et du groupe indien Airtel.
Du côté de Globacom, si l’opération s’avérait concluante, ce serait une opportunité pour optimiser l’exploitation de son propre câble sous-marin reliant le Royaume-Uni au Nigeria et qui passe près des côtes ivoiriennes.

Share Button